norme EN407

Les gants normés EN 407 sont conçus pour la protection contre les risques thermiques comme le feu, la chaleur de contact, la chaleur convective, la chaleur radiante, les projections de métaux en fusion, etc. 

Néanmoins, les gants EN 407 ne sont pas adaptés à la lutte contre l’incendie ou encore les travaux de soudage. 

La norme EN407 met en place une panoplie de méthodes d’essai, les niveaux de performance mais aussi les marquages obligatoires et les exigences générales relatives à la conception des gants. 

Comment nos gants sont-ils testés selon la norme EN 407 ?

Les gants de protection thermiques doivent passer plusieurs tests afin de définir leur niveau de performance face à un risque thermique spécifique.

A l’issue de cet ensemble de tests, les gants de protection doivent présenter une résistance accrue à la chaleur, une transmission de la chaleur réduite (rayonnante, de contact ou de convection) ainsi qu’un taux d’inflammabilité et de propagation de la flamme réduit.

Test de résistance à l’inflammabilité

On commence par exposer le gant à une flamme nue, que l’on retire après 15 secondes d’exposition. 

La durée nécessaire pour que le gant cesse de brûler/se consumer est mesurée et détermine le niveau de performance du gant sur une échelle de 0 à 4. En dessous de 3, le gant ne doit pas être porté en cas de contact possible avec une flamme nue. 

Tests de résistance à la chaleur

  • Chaleur de contact : ce test consiste à mesurer la température à laquelle la température intérieure du gant augmente. La source de chaleur est comprise entre 100 et 500°C et la température interne du gant ne doit normalement pas excéder les 10°C durant les 15 premières secondes d’exposition. Indice de protection de 0 à 4.
  • Chaleur convective : on mesure le temps durant lequel la partie extérieure du gant retarde le transfert de chaleur d’une flamme nue vers l’intérieur du gant. Indice de protection de 0 à 4.
  • Chaleur rayonnante : on mesure le temps nécessaire au gant pour atteindre une température maximale donnée dans sa partiE interne. Il est réchauffé par une exposition à un rayonnement thermique. Indice de protection de 0 à 4.

Tests de résistance aux projections

  • Petites projections de métal en fusion : on mesure la quantité de billes de métal en fusion nécessaires pour augmenter la température du gant testé à une certaine température donnée. Le niveau de performance maximal est obtenu lorsque plus de 35 gouttes onT suffit à augmenter la température interne du gant. Indice de protection de 0 à 4.
  • Grosses projections de métal en fusion : on mesure le poids de métal en fusion nécessaire pour détériorer la peau. On utilise pour ce faire une peau en PVC à l’intérieur du gant. Indice de protection de 0 à 4.

Retrouvez toutes les normes complémentaires à la norme EN407 :

Découvrez l’entièreté de nos gammes normées et dédiées au secteur de l’industrie dans notre catalogue Industrie 2020. 

Découvrez l’entièreté de nos gammes dédiées à la manutention et au secteur industriel !