document unique d'évaluation des risques professionnels

En France, la loi impose d’évaluer les risques sur la santé et la sécurité existants pour les salariés dans une entreprise. 

A ce titre, un outil central de votre stratégie de prévention et de sécurisation de votre ou vos établissements est requis : le document unique d’évaluation des risques professionnels (DUER).

En quoi consiste le document unique (DUER) et quelle est son utilité dans votre entreprise ?

Qui est responsable du DUER ?

En tant qu’employeur, il est de votre devoir d’établir le document unique d’évaluation des risques professionnels (DUER) de votre entreprise et de le tenir régulièrement à jour. 

Cependant, la rédaction peut être déléguée à un tiers. 

Dans tous les cas, l’élaboration du DUER doit être menée main dans la main avec les CHSCT.

A quoi sert le DUER ?

Le document unique de votre entreprise liste les principaux risques liés à l’activité de vos employés après évaluation. Il comprend, en outre, un inventaire des dangers identifiés dans chaque unité ou équipe de votre structure. 

En d’autres termes, il consiste en une base solide pour mettre en place un plan d’action et des démarches de prévention adéquates. 

A quelle fréquence faut-il mettre votre DUER à jour ?

S’il est recommandé de mettre à jour votre document unique au moins une fois par an, sa révision est indispensable en cas de :

  • Nouvel aménagement pouvant modifier les conditions d’hygiène, de santé, et de sécurité de vos salariés ou les conditions de travail de ces derniers. 
  • Mise à jour concernant l’évaluation des risques professionnels au sein de votre entreprise. 

A savoir :  

  • en cas d’absence de document unique dans votre entreprise, vous pouvez être sanctionné d’une amende de 1500€.
  • le document unique rédigé doit être conservé pendant 30 ans. 

Quelles sont les étapes de l’élaboration de votre document unique ?

Il n’existe pas de modèle de DUER imposé : c’est à vous de constituer le document pour chacun de vos établissements si votre entreprise en compte plusieurs. 

Toutefois, le site de l’INRS propose des modèles types aidant à sa rédaction. 

L’élaboration de votre document unique se découpe en 4 étapes précises :

    1. Définir la méthode d’évaluation et les moyens mis en oeuvre pour relever les risques professionnels présents. 
    2. Identifier les risques, analyser leurs causes, les conditions d’exposition, à quelles unités, quels postes, etc. 
    3. Classifier et hiérarchiser les risques (risques de chute, risques de coupure, risques d’écrasement, troubles musculo-squelettiques…) 
    4. Proposer les actions de prévention requises. 

Une fois le document unique d’évaluation des risques professionnels établi, il s’agit de prendre toutes les mesures nécessaires pour protéger vos salariés. Il peut s’agir de :

  • Demandes de nouvelles formations pour vos employés.
  • Nouvelles consignes de travail destinées à limiter les risques. 
  • L’ acquisition de nouveaux équipements destinés à mieux protéger les travailleurs. 
  • La modernisation des équipements ou des locaux de travail. 

Quelles spécificités pour les métiers de l’industrie ?

Les métiers de l’industrie sont particulièrement sujets à des risques professionnels multiples, du fait de l’utilisation de machines et d’équipements spécifiques ainsi que de conditions de travail parfois rudes. Les principaux risques recensés sont les : 

Dans le but de limiter les risques et de prévenir ces derniers, les équipes ROSTAING s’engagent à respecter toutes les normes européennes et mondiales prévues en matière de sécurité. C’est pourquoi tous nos gants de protection sont conçus selon les exigences établies et soumises à des tests terrains rigoureux avant toute commercialisation mais aussi régulièrement au quotidien. 

ROSTAING propose une large gamme de gants techniques ultra-performants permettant de répondre aux risques rencontrées dans le secteur de l’industrie.

Découvrez l’entièreté de nos gammes dédiées à la manutention et au secteur industriel !