GAMME-CHALEUR-GANTS-ROSTAING

Exposition aux flammes, manipulation d’outils ou de produits à température élevée, canicule… le risque chaleur existe bel et bien et rend parfois pénibles les tâches des travailleurs. 

C’est pourquoi ROSTAING a souhaité développer une gamme anti-chaleur pour protéger ses utilisateurs de tous les risques liés au travail à la chaleur.

Quels sont les risques liés à l’exposition à la chaleur ? 

En théorie, la réglementation ne définit pas ce qu’est le travail à la chaleur. 

On considère communément que celle-ci représente un danger à partir de 30°C pour les activités sédentaires et 28°C pour les travaux impliquant une activité physique. 

À partir de 35°C, la contrainte thermique est considérée comme intolérable pour la plupart des travailleurs. 

Comment définit-on le travail à la chaleur ?

Le travail à la chaleur implique au moins un de ces critères : 

  • La présence de matières en fusion comme le métal ou le verre ;
  • Les engins et outils à haute-température ;
  • La combinaison de la chaleur et de l’humidité ; 
  • Des conditions météorologiques ou environnementales difficiles, comme des épisodes caniculaires ou un climat désertique.

Toutes ces situations peuvent impliquer un niveau thermique trop élevé. 

Quels sont les risques du travail à la chaleur ? 

Principalement des risques physiques comme les risques de brûlures, mais aussi des effets causés par la chaleur comme la fatigue, la sueur ou les maux de tête.

L’exposition à la chaleur – extrême ou non – peut également exposer à la déshydratation ou aux coups de chaleurs. Elle peut aussi entraîner une baisse de vigilance, des latences et des troubles de la vue. Le risque thermique peut également être synonyme de risque mortel dans certaines conditions. C’est pour cela, qu’il existe des références de gants dits de type III (contre les risques mortels).

Ces effets ont pour conséquence une maximisation des accidents du travail. 

Quels métiers sont concernés par les risques liés à la chaleur ? 

Les principales professions à risques sont principalement issues des secteurs du BTP, de l’industrie ou encore de l’agriculture. 

Mais la contrainte thermique peut également s’appliquer à des métiers comme ceux de l’alimentation, des transports ou encore de l’artisanat. 

Quelles normes encadrent la protection contre la chaleur ?

Lors de l’évaluation des risques sur un lieu de travail, on dresse le bilan thermique de celui-ci, c’est-à-dire :

  • L’ambiance thermique générale (température, humidité, etc) ;
  • La production de chaleur corporelle des travailleurs ;
  • Les propriétés thermiques des EPI. 

Mais on prend également en considération l’état de santé des travailleurs. Globalement, le bilan thermique sert surtout à mettre en place des pratiques de travail destinées à limiter les risques pour le personnel. 

Mais il n’existe pas de réelle norme pour la protection au chaud, seulement une norme encadrant la conception de gants à la chaleur.

Les gants normés EN 407 sont donc conçus pour protéger des risques thermiques tels que : 

  • Les flammes ;
  • La chaleur de contact ;
  • La chaleur radiante ; 
  • La chaleur convective ;
  • Les projections de métaux en fusion. 

Les gants EN 407 présentent une résistance accrue à la chaleur, une transmission de la température réduite, ainsi qu’un taux d’inflammabilité et de propagation du feu réduit par rapport à un gant de protection classique. 

Par ailleurs, il existe d’autres normes qui se rapportent à la norme EN 407 pour ce qui est des protocoles de test, à savoir la norme pompiers EN659 et la norme soudeurs EN 12477.

Découvrez toute l’offre Rostaing pour la protection contre la chaleur

Pour protéger vos mains ou celles de vos travailleurs de la chaleur, ROSTAING a développé une gamme anti-chaleur complète selon les usages. Voici une sélection de nos modèles de gants techniques résistants à la chaleur : 

Gant-PROSOUD1-Rostaing

Le modèle PROSOUD/1

Destiné aux opérations de soudure mais aussi de ferrage et d’emboutissage, ce gant résiste à la chaleur de contact jusqu’à 100°C et présente une haute résistance aux projections de métal fondu. Il protège également des risques de haute coupure. Enfin, le gant PROSOUD/1 est normé soudeur.

Le modèle PARA4HEAT

Très confortable, ce modèle est pensé pour la plasturgie, la sidérurgie et la verrerie. Conçu pour résister aux hautes températures (jusqu’à 250°C) et aux coupures, il existe également en version courte sans manchette.

Le modèle PROTRI-1 : 

Destiné aux secteurs de la sidérurgie, fonderie ou hauts fourneaux, cette référence est conseillée pour la manipulation de pièces en sortie de four. Le gant est doté d’une membrane imperméable, résiste à une chaleur de contact de 350°C et est très résistant aux coupures.

Le modèle PROFUSION-1 : 

Doté des meilleurs niveaux de performance aux tests à la chaleur (EN407), le gant est préconisé pour des opérations en métallurgie, aciérie, fonderie ou forge. Conçu pour résister aux plus hautes températures (jusqu’à 500°C), son dos aluminisé lui confère également une excellente résistance aux projections de métal liquide !

Pour en savoir plus sur nos univers et nos différentes gammes de gants, n’hésitez pas à consulter notre catalogue

Si vous souhaitez avoir plus d’informations sur notre gamme de gants résistants à la chaleur ou obtenir un rendez-vous avec nos experts, contactez-nous !